Projet d’établissement

Saint Joseph-La Salle

L’Établissement Saint-Joseph La Salle de Semur en Auxois est rattaché à une histoire éducative commencée il y a plus de trois siècles. Cette histoire fut initiée par Saint Jean Baptiste de La Salle (1651 – 1719). Ce prêtre de Reims, interpellé « par la grande pénurie d’instruction dont souffrent la majorité des enfants de sa ville natale » ouvrit des écoles dans lesquelles, très vite, les « maîtres » devinrent les « Frères des Écoles Chrétiennes ».

Aujourd’hui, c’est dans cette histoire fondatrice, actualisée dans « Le Projet Éducatif Lasallien » que les établissements rattachés à cette tutelle, dont le nôtre, puisent encore leur inspiration pour répondre aux besoins des jeunes qui leur sont confiés.

Au XXI° siècle, les jeunes vivent dans une société qui encourage la satisfaction immédiate de leurs désirs. Il est donc nécessaire de les éveiller au discernement dans les choix que le monde leur propose.

Aussi parents, éducateurs, enseignants œuvrent-ils, ensemble, pour construire la personne dans toutes ses dimensions : intellectuelle, sociale,  fraternelle et spirituelle.

Notre appartenance à L’Enseignement Catholique nous offre un espace de liberté (loi DEBRÉ du 31 décembre 1959, loi confortée par le Conseil Constitutionnel le 23 novembre 1977 et le 8 janvier 1985). Nous sommes attachés à :

  •   La connaissance personnalisée de l’élève.
  • L’accompagnement de l’élève en association avec la famille.
  •  L’aménagement du temps scolaire.

 « Ce doit être une des principales attentions de ceux qui sont employés à l’instruction des autres, de savoir les connaître et de discerner la manière dont on se doit conduire à leur égard : car il faut plus de douceur à l’égard des uns, et plus de fermeté à l’égard des autres ; il y en a qui demandent qu’on ait beaucoup de patience, d’autres qu’on les pousse et qu’on les anime ; il est nécessaire, à l’égard de quelques-uns, qu’on les reprenne et qu’on les punisse pour les corriger de leurs défauts ; il s’en trouve sur lesquels il faut continuellement veiller pour les empêcher de se perdre ou de s’égarer ».

                                                                                                                    (J.-B. de La Salle, Méditation 33-1)

L’Établissement, en Contrat d’Association avec l’État, se conforme aux directives de l’Éducation Nationale : respect des programmes officiels, statut des enseignants, évaluations et examens nationaux, inspection des enseignants.

L’enseignement y est dispensé avec rigueur, exigence mais aussi bienveillance, dans la tradition des Frères des Écoles Chrétiennes :

« Si vous avez envers eux la fermeté d’un père pour les éloigner du désordre, vous devez aussi avoir pour eux la tendresse d’une mère pour les recueillir et leur faire tout le bien qui dépend de vous. »

(J.-B. de La Salle, Méditation 101-3)

 

 

Pour répondre à ces défis, la communauté éducative a entrepris une réflexion collégiale au cours de l’année 2010/ 2011. Cette réflexion a dégagé trois axes prioritaires autour desquels s’articule notre projet d’établissement réactualisé tous les cinq ans.

 

AXE 1 : Éduquer la personne dans toutes ses dimensions

 

Ancrée dans la tradition lasallienne, la communauté éducative souhaite ouvrir les élèves à la dimension spirituelle par des propositions pastorales diversifiées. C’est en prenant conscience de sa propre valeur que l’élève apprend à respecter « l’autre » dont il se sent responsable autant que de lui-même.

 

Les adultes veillent à mettre en lumière les talents certes scolaires mais aussi extra-scolaires de chaque élève, talents qui pourront s’exprimer à l’occasion de moments particuliers. Conforté dans l’estime de soi, l’élève peut alors se tourner vers autrui, notamment lors des temps partagés, entre « école » et « collège ».

 

Les temps forts liés au calendrier liturgique et aux événements propres à la vie de l’établissement permettent de sceller des relations dans un climat fraternel.

 

Tout adulte, quelle que soit sa fonction au sein de l’établissement, participe à cette œuvre éducative. Celle-ci s’appuie sur l’annonce explicite de l’Évangile proposée tant aux élèves qu’aux adultes.

 

Les élèves seront invités à construire leur projet personnel dans la découverte de l’autonomie, des responsabilités, de la prise en charge de leurs erreurs et de l’engagement dans le respect de leur cheminement.

 

AXE 2 : Renforcer la cohésion de la communauté éducative

 

La communauté éducative est riche de la diversité de ses membres. Aussi a-t-elle la volonté d’aménager des moments et des lieux pour se rencontrer. La Maternelle, l’Élémentaire et le Collège partagent des temps de concertation pédagogique mais aussi des temps de convivialité.

Les enseignants, associés à la responsabilité éducative des parents, veillent à instaurer un dialogue où confiance et bienveillance permettent à l’élève de se construire.

 

Dans ce but, nous nous engageons :

 

  •   à élaborer un projet annuel commun à l’École et au Collège.
  •   à planifier des réunions de travail entre professeurs du Collège (niveau 6°) et professeurs de cycle 3 de Primaire.
  •   à harmoniser nos exigences éducatives : bienséance, civilité vis-à-vis de tous.

 

AXE 3 : S’ouvrir vers l’extérieur

 

Éduquer, instruire l’élève, c’est lui permettre de s’ouvrir au monde dans lequel il est appelé à vivre et à servir.

L’établissement s’inscrit dans la vie locale par la présence active aux manifestations civiques, culturelles, sportives … Les élèves fréquentent le musée et la bibliothèque. L’établissement a le souci de développer des partenariats avec des institutions ou associations :

ü  rencontres intergénérationnelles « hors les murs ».

  •   participation aux opérations caritatives en lien avec les antennes semuroises.
  •   participation aux propositions d’ÉDDÉ – Éducation et développement-  initiées par le réseau lasallien, en lien avec les 80 pays où il est implanté.

Cette ouverture au monde est prolongée par des séjours à vocation pédagogique, éducative et linguistique « hors les frontières», notamment. Ces sorties sont préparées en amont et font l’objet d’un travail interdisciplinaire.

Des intervenants extérieurs viennent partager leurs expériences auprès des élèves et de leurs familles pour élargir le champ des possibles.

Après avoir participé à des actions concrètes, l’élève se sent acteur et, par voie de conséquence coresponsable de la construction d’un monde plus fraternel.

Les familles peuvent consulter le site Internet de l’Établissement, https://stjosemur.fr. Ainsi prendront-elles connaissance des activités en cours.

 

Conclusion

 

Autour de ce Projet d’Établissement qui se veut fédérateur, il ne s’agit pas de faire l’unanimité mais d’amener à confronter divers points de vue avec la perspective de s’accorder sur les valeurs de l’Évangile.  La diversité des points de vue et des expériences enrichira notre projet. Ensemble, mettons tout en œuvre pour développer toutes les dimensions de « l’être en devenir ».

« De même, nous qui sommes plusieurs, nous formons tous ensemble un seul corps en étant unis au Christ. Et nous sommes tous unis  les uns aux autres, chacun à sa place, comme les parties d’un même corps. »

(Saint Paul, Lettre aux Romains, 12 ; 5)

Aussi des actions, porteuses de ces dimensions, seront-elles définies, réalisées et évaluées au terme de chaque période retenue au cours de cinq années.

Journal des élèves

Menu de la semaine

Nous trouver